Le plafond du Livret A ne sera pas doublé immédiatement

Une partie de sa collecte devait être orientée vers le financement des PME : finalement, le plafond du Livret A, placement préféré des français, ne sera pas doublé en une seule fois, mais « au rythme » et en fonction des besoins a annoncé aujourd’hui le ministre de l’Economie Pierre Moscovici.

Ceux qui souhaitaient réorienter leurs économies sur leur Livret A devront attendre : le plafond d’encaisse, qui devait être portée au double de ce qu’il est aujourd’hui, soit 30 600 € (contre 15 300 € actuellement), ne va finalement  pas bouger dans les prochaines semaines, i même dans les prochains mois.
« Nous veillerons à établir un calendrier qui réponde bien aux besoins, sans déstabiliser les acteurs concernés », a assuré le ministre de l’Economie.

On sait que cette mesure a soulevé l’inquiétude des représentants du secteur bancaire qui évoquaient des surcoûts liés aux transferts d’épargne, et même un risque pour la pérennité des assurances vie.
« La réforme sera mise en place » a néanmoins promis le ministre, mais elle se fera « au rythme des besoins ». On se dirigerait, dans un premier temps, vers un relèvement du plafond à 20 000 €, peut-être dès l’automne mais rien n’est encore fixé.

De nouvelles propositions concernant cette réforme devraient être formulées à la rentrée, a ajouté le ministre de l’économie.

Indiscutablement, le livret A reste, à ce jour, le placement épargne favori des Français, malgré un taux d’intérêt gelé depuis plusieurs mois à 2,25%. Avec 46 millions de livret A ouverts, ce placement concerne 3 Français sur 4. Sur ces 46 millions de LA,  2 000 000 atteignent mi-2008 le plafond des versements fixé à 15 300 €.

L’argent collecté sur le Livret A est orienté vers le financements des logements sociaux mais le gouvernement sohaitait aussi en affecter une partie aux PME.

Post author