L’affacturage, pour éviter des difficultés de trésorerie

L’affacturage, pour éviter des difficultés de trésorerie

Les sociétés d’affacturage proposent aux entreprises 3 services. Du financement, de l’assurance-crédit et des solutions de recouvrement. Elles se rémunèrent sur des commissions comparables au taux "court terme" en matière de financement et en fonction du chiffre d’affaire qui leur est confié pour ce qui concerne leurs activités de garantie et de recouvrement.

En hausse de 21% au premier trimestre 2009 par rapport au premier trimestre 2008, le risque de défaillance d’entreprise est toujours supérieur de 15% pour le second trimestre de cette année, par rapport à la même période l’année dernière. Pour près d’une entreprise sur quatre, ce sont des défaillances d’entreprises clientes et donc bien souvent des retards de paiement qui sont responsables de la situation. En cas d’échec des procédures de recouvrement traditionnel, l’affacturage peut s’avérer être une bonne solution.

Les sociétés d’affacturage, généralement appelées “factors”, regroupent 3 services : le financement, l’assurance-crédit qui garantit les entreprises contre les défaut de paiement et le recouvrement, jusqu’à des phases de précontentieux.

Pour expliquer le rôle de financement des sociétés d’affacturage, Franck Dubois, Directeur Commercial de Factofrance (le plus ancien organisme d’affacturage en France et le seul indépendant du monde bancaire) précise : « On va plus loin que les établissements bancaires parce qu’on fait du financement basé sur l’actif, la vraie richesse de toutes les entreprises. Le poste client bien sûr, mais les stocks également ».

 

Vous avez apprécié cet article ?

Poster un commentaire :

*
*
Commentaire : *
Suivre les commentaires

* Champ obligatoire

Newsletter Gratuite

Newsletter Gratuite