Accompagnement des PME : les clés d’Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement Productif, et sa ministre déléguée chargée des PME Fleur Pellerin, se sont rendus le 28 juin dernier au salon Planète PME. L’occasion pour eux de rappeler quelles mesures seront prochainement mises en place pour soutenir le développement des petites et moyennes entreprises qui souffrent toujours d’une restriction du crédit.

La crise est là, plus que jamais. Et les PME, véritables thermomètres de l’état de santé du système productif français, sont toujours les premières à la ressentir.

Fiscalité en hausse dans les territoires ?

C’est, en gros, ce que leurs représentants ont tenté d’exprimer à l’occasion du Salon Planète PME, évoquant leur crainte d’une hausse de la pression fiscale dans les territoires suite au gel des dotations de l’Etat envers les collectivités locales (un total de 50 milliards d’euros).

L’assèchement du crédit est aussi un fort sujet d’inquiétude pour les petites structures toujours en quête d’argent frais pour s’assurer un minimum de visibilité, à moyen et parfois même à court terme.

Quelles solutions propose d’apporter Arnaud Montebourg, désigné Ministre du redressement Productif lors de la constitution du premier gouvernement de Jean-Marc Ayrault ?
On connaît déjà les recettes. Ce sont celles qui avait été annoncées lors de campagne présidentielle de François Hollande : «  rééquilibrer la fiscalité entre grands et petits et réorienter le crédit impôt recherche vers les PME ». Rappelons que le CIR permet aux entreprises qui engage des investissements en R&D de bénéficier jusqu’à 40% d’exonérations fiscales pendant plusieurs années.

Une Banque Publique d’investissement

Autre projet phare : la « création de la Banque Publique d’Investissement qui renforcera l’innovation, financera les entreprises de chaque territoire et soutiendra l’exportation ».

Elle ne sera « pas un mammouth étatique centralisé car les décisions seront prises au plus près du terrain » a ajouté Arnaud Montebourg lors du salon Planète PME. Elle fusionnera les services d’Oséo et de la Caisse des dépôts et de Consignation et servira de relais bancaires pour les PME qui peinent à trouver des financements auprès de leurs banques.

Le but du Ministère du Redressement Productif consiste aussi à « répondre à l’urgence » : des « commissaires au redressement productif ont été nommés dans chaque région, ils seront l’interlocuteur de chaque entreprise en difficulté et mobiliseront tous les partenaires pour trouver des solutions permettant partout où cela est possible de préserver l’outil industriel et le maximum d’emplois ».

Post author